Découvrez ces chèvres pas comme les autres

AUTRES ANIMAUX

Avez-vous entendu parler d’une chèvre myotonique ? Malgré ce nom étrange, il y a une explication tout à fait scientifique à un phénomène qui atteint cette chèvre domestique. La première fois qu’il y a eu une mention de chèvre qui s’évanouissent remonte à 1880. Ce serait un agriculteur du Tennessee aux Etats-Unis qui en vendant les chèvres, se sont paralysées de peur.


La myotonie est une maladie congénitale et causée une transmission héréditaire. Cela résulte au blocage ou paralysie musculaire d’une durée de dix secondes, pendant laquelle l’animal tombe sur le côté ou s’arrête totalement sur place. Ce trouble s’active en cas de surprise ou de frayeur constatée par la chèvre.

Nous avons pu voir des vidéos de compilation drôles sur internet représentant la chute de ces chèvres.
Bien que nous pourrions penser que ces chèvres souffrent, il n’en est rien à partir du moment ou sa vie n’est pas en danger et qu’elle ne tombe pas sur un objet pointu ou dur. En général les cas de blessures sont rares.

Au fil des années, elles arrivent à trouver le moyen de ne pas tomber au sol en écartant leurs pattes ou bien en s’appuyant contre quelque chose.

Les chèvres myotoniques ont quelques différences physiques comme la taille entre 43 à 64 cm de haut ainsi qu’un poids se situant entre 27 et 80kg. Elles ont une masse musculaire plus importante, des raideurs musculaires, des yeux plus proéminents et un tempérament très docile. Leur tranche d’âge est en moyenne de 13 à 14 ans.

Leur élevage ne donne que peu de lait, ce qui en fait une race élevée pour sa viande.

Ces animaux sont malheureusement incapables de se protéger des prédateurs, car elles sont considérées comme des proies faciles. Certains agriculteurs usent de cette faiblesse pour s’en servir comme appât.

(Visited 446 times, 1 visits today)
Notez l'article
( Пока оценок нет )