Ce Syrien refuse de quitter sa ville d’Alep pour s’occuper de centaines de chats abandonnés.

CHIENS

Alep, la plus grande ville de Syrie, est dévastée par la guerre, la violence et la destruction depuis 2012, lorsque les forces de l’opposition ont tenté de prendre le contrôle de la ville Ces pauvres animaux de compagnie ne peuvent pas prendre soin d’eux-mêmes dans les rues dangereuses sans propriétaires.

Alors le bonhomme Mohammad Alla Al-Jali a dit qu’il resterait dans la ville pour protéger les animaux sans défense.

Au début, Alaa a élevé un groupe de 20 à 30 personnes, et un an plus tard est devenu le gardien 170 chats et des chiens. Pour fournir un logement à tous, il a fondé un sanctuaire connu sous le nom de Il Gattaro d’Alep.

Depuis lors, des familles désespérées ont commencé à donner leurs animaux de compagnie à Alla avant de quitter le pays, espérant qu’on s’occuperait d’elles.

Alan a décrit le moment touchant. La petite fille a pleuré quand elle l’a tendue à son ami à quatre pattes. Ses parents ont décidé de quitter le pays, incapables d’amener un chat.

Il a demandé à Alai de lui envoyer des photos de ses chats jusqu’à leur retour, et il l’a fait. Elle envoie souvent des photos de son chat préféré. La fille a demandé. «S’il vous plaît, promettez de ramener mon chat à notre retour», a déclaré Alan.

Dans le fait que tous ses amis ont quitté le pays, il n’est pas le seul car ces chats sont ses amis ici. «Quoi qu’il arrive, je resterai avec eux», a-t-il déclaré. «Celui qui est miséricordieux envers les hommes dans son cœur a pitié de tous les êtres vivants.»

Aujourd’hui, Alaa est connu comme «l’homme-bourreau d’Alep». Alaa a non seulement sauvé des centaines d’animaux, mais sauve aussi régulièrement des personnes des effets de la guerre.

Cet homme fait désormais partie du quotidien d’Alep, il est le héros de la ville. Dans tout ce qu’il a fait, il mérite une médaille.

(Visited 99 times, 1 visits today)
Notez l'article
( Пока оценок нет )